2009

Spiritualité avec Sri Aurobindo



L’Ecole de Yoga d’Evian annonce qu’elle est “inspirée par le rayonnement de Sri Aurobindo” : qu’est-ce que cela signifie ? Tout d’abord, il est utile de rappeler que Sri Aurobindo est considéré comme un des grands sages du XXème siècle en Inde. Il est porteur d’une spiritualité très particulière. Il a très consciemment tenté «la fusion de l’ancienne connaissance d’Orient et de la récente connaissance d’Occident» (V.D. 174). Voici comment son “Purna Yoga”, son “Yoga intégral” guide la démarche proposée à l’École.

La Réalité, un monde évolutif


La Réalité dont nous faisons partie, la Réalité que nous sommes se présente dans l’univers comme une réalité évolutive. Nous sommes, “petit corps” et “grand corps”, en incessante transformation. L’Ecole est un lieu privilégié pour prendre conscience de ce fait et devenir acteur de soi-même dans sa petite personne et dans sa “Personne Immense” comme disent les Upanishads. A ce titre, le Hatha Yoga, yoga du “physique” et de “l’énergie de vie” est la base du travail sur soi. La vie quotidienne étant le lieu de vérité où se reflète la justesse de la démarche spirituelle - “spirituelle” parce qu’elle est animée du souffle de l’esprit : le yoga est avant tout “un état d’esprit” qui “met en forme” les potentialités (traditionnellement appelées le “Sans-Forme”).

Les postures sont des formes immobiles dans leur aspect extérieur. “Mouvement ralenti à l’extrême” comme les définissait Roger Clerc, elles sont sous-tendues de courants d’énergies. C’est la suspension des tourbillons de pensées et le changement d’état de conscience qui donnent accès à ces perceptions subtiles. Ce chemin de transformation s’inscrit dans l’évolution qui, après la manifestation de l’être en tant que matière, a conduit aux effloraisons de la Vie et révèle peu à peu son sens dans la laborieuse ascension de la conscience. C’est à la conscience supramentale illuminée qu’incombe, en dernier ressort, la tâche de ressaisir la matière, la vie et le mental pour rendre manifeste la plénitude de l’Etre.

Lire la suite...

Le Yoga de l'Energie

Qu'est-ce que le Yoga de l'Energie ?

La perception de l’énergie


- D'où vient le nom «yoga de l'énergie» ?

- Ecoutons Roger Clerc qui a donné ce titre à son premier livre pour caractériser la forme de yoga que lui avait transmis Lucien Ferrer. «Ce que nous avons dénommé «Yoga de l'Energie» est le Ha-Tha yoga, c'est-à-dire yoga du Ha et du Tha, qui utilise les deux polarités de cette énergie. C'est un yoga complet qui entend agir sur tous les plans de la personnalité de celui qui le pratique.»
(Les Carnets du Yoga n° 29 Mai 81).

- On ne peut donc pas opposer Hatha Yoga et Yoga de l'Energie ?

- Non bien sûr : le Yoga de l'Energie utilise les postures, la respiration, la relaxation, les actions purificatrices et harmonisantes (Kriyas), l'activation du «feu digestif», le Prânâyâma, les Bandhas, les Mudras, la concentration, la méditation, etc... toutes les techniques citées dans le texte traditionnel de référence qu'est le Hatha Yoga Pradipika !

- Alors pourquoi ce nom particulier de «Yoga de l'Energie».
- Parce que l'accent est mis, dès le départ, sur la perception de l'énergie de vie et sur les différentes ambiances qui se manifestent. Dans de nombreuses pratiques de Hatha Yoga, l'accent est souvent porté sur la perfection de la forme extérieure de la posture. Ecoutons ce qu'en dit André Van Lysebeth qui ne peut être soupçonné de partialité en la matière :
«Beaucoup d'adeptes du yoga méconnaissent un peu le corps énergétique. Ceux qui se limitent aux postures et à quelques respirations hygiéniques, accompagnées de relaxation, ne se préoccupent guère des aspects plus subtils de cette structure énergétique qui sous-tend notre corps physique et l'anime.»
Plus encore : «En réalité notre corps énergétique subtil est la charnière reliant le psychique au physique, il constitue un des facteurs les plus puissants de l'unification de l'être humain.» ( préface d'André Van Lysebeth au Manuel de Yoga de Roger Clerc p.9) Pour Lucien Ferrer, «Le but principal du Hatha Yoga est la discipline du fluide humain...»
Lire la suite...

La beauté d'une fleur



À la vue de la beauté d'une fleur, les humains s'éveillaient ainsi, même si ce n'était que brièvement, à la beauté qui fait essentiellement partie de leur être le plus profond, qui fait partie de leur véritable nature.
La première fois que la beauté fût reconnue constitua un des événements les plus significatifs dans l'évolution de la conscience humaine étant donné que les sentiments de joie et d'amour lui sont intrinsèquement liés.
Sans que nous le réalisions pleinement, les fleurs sont devenues pour nous l'expression manifestée de ce qui est le plus élevé, le plus sacré et en fin de compte non manifesté en nous.
Plus éphémères, plus éthérées et plus délicates que les plantes dont elles sont issues, les fleurs sont devenues en quelque sorte les messagères d'un autre monde, un pont entre le monde physique manifesté et le monde non manifesté.
Elles transmettent non seulement une odeur délicate et agréable aux humains, mais également la suavité du royaume de l'esprit.
Si l'on se sert du terme “illumination” dans un sens plus large que celui qui est traditionnellement accepté, nous pourrions avancer que les fleurs correspondent à l'illumination des plantes.
Texte tiré de "Nouvelle Terre" d'Eckart TOLLE édition Ariane